Un pion reconnu par des collégiens dans un porno !?Temps de lecture estimé : 2 minutes

Ah ben celle-là alors, elle est bien bonne !

Franchement c’est pas d’bol. Avec le nombre de films de cul qui circulent sur la toile, il a fallu que le mec se fasse prendre la main dans le slip, si je puis dire, par ses élèves.

Je serais lui… je jouerais tout de suite au loto ! Franchement, la probabilité du truc est tellement faible que ça serait un coup monté que ça ne m’étonnerait pas. Dans quel but, j’en sais rien mais force est de constater que la presse mainstream s’attelle à détruire l’image de l’Éducation nationale… Dans Zone Interdite, il y a à peine 15 jours, l’école en prenait déjà plein la gueule (https://echecscolere.fr/lecole-cest-la-zone-elle-devrait-etre-interdite/). Mais si vous avez fait attention, vous aurez remarqué que les « journalistes » de M6 n’ont pas traité le sujet brûlant de la (soi-disant) « éducation » à la sexualité. Pourquoi alors les torchons comme le Parisien, 20 minutes, BFM, etc. nous rebattent les oreilles avec cette histoire ?

Ce que j’en retiens c’est que tout le monde se concentre sur le fait le fait que ce surveillant ait tourné dans un film porno certains allant même jusqu’à dire qu’il n’y a rien d’illégal dans tout ça. Ce qui, en soi, est vrai. En revanche, il semblerait qu’il y ait moins de monde pour s’émouvoir du fait que les collégiens matent des films de cul. C’est quand même là qu’on se dit, en tant, que parents que l’Endoctrination Nationale a beau jeu de faire de la prévention sur le sujet des écrans alors que Pronote est en quelque sorte obligatoire pour faire les « devoirs » (je mets des guillemets à « devoirs » parce que ce mot me semble particulièrement inadéquat). Bref, c’est un peu à cause du collège que nos enfants sont obligés d’aller sur Internet et je peux vous dire qu’en tant que parent, c’est pas facile de résister à ça. On ne s’étonne même plus que la génération « Koikoubèh » regarde du porno avant 15 ans. Nous sommes nombreux à penser que les séances « d’éducation » à la sexualité et toute la propagande qui va avec (à la médiathèque, dans les dessins animés, dans les jeux de société — coucou Lansay https://twitter.com/AssociationPEC/status/1724740481031024764 –, jeux vidéos, etc.) n’y sont pas pour rien.

La question qui reste en suspens est « pourquoi on nous montre ce pauvre pion qui s’est fait choper avec la même probabilité qu’un astéroïde s’écrase sur l’Élysée le 31 décembre pendant que le roi nous présente ses vœux ? » … C’est quand même pas uniquement pour nous habituer à l’idée que c’est normal que des collégiens regardent des films porno, si ?
Les commentaires sur les réseaux sociaux (Telegram et Twitter, y que ça de vrai !) sont les bienvenus. Les plus pertinents seront peut-être publiés ici !

Edit du 02/12/2023 :
Ah ben, la voilà la réponse ! En fait, c’est pour que les parents réclament plus de « prévention », plus « d’éducation » à la sexualité, tout simplement :

À la suite de cette histoire, le principal pointe du doigt la responsabilité des parents sur la consommation de site pornographique.

Il faut « qu’il y ait un gros travail d’échange avec les enfants, et de protection, parce qu’on a énormément d’élèves qui ont internet sur leur portable sans avoir de filtre parental ».

« C’est très choquant, on se pose la question, si on doit être encore plus vigilant par rapport à ça », indique un parent d’élève sur BFMTV.

https://www.midilibre.fr/2023/11/30/sideration-en-maine-et-loire-des-eleves-reconnaissent-le-surveillant-de-leur-college-dans-une-video-pornographique-sur-internet-11612935.php

Ils font tourner un gugusse dans un porno, l’envoient se faire recruter dans un collège, se débrouillent pour qu’un élève reçoive ça d’une manière ou d’une autre sur son téléphone et le tour est joué !
Et en plus tout est de la faute des parents qui ne jouent pas leur rôle (c’est pour ça que l’État leur retire petit à petit l’autorité parentale) !
C’est le summum de la manipulation… Vraiment, c’est très fort !

Commentaire d’un lecteur :

Il est important de préciser qu’alors que pratiquement tous les résultats de recherche concernant des sujets contraire à la doxa (vaccin par exemple) ont disparu des moteurs de recherche (de cette façon les gens peuvent croire que cela n’existe pas), à l’inverse il n’a jamais été aussi facile de trouver des milliers de sites pornographiques par le biais de ces moteurs de recherche. Rien qu’à l’instant, en cherchant des articles sur cette affaire de pion, j’ai eu des difficultés à trouver car cela me donnait des résultats de site pornographique.
Il faudrait m’expliquer pourquoi il est utile pour les moteurs de recherche d’indexer le contenu des sites pornographiques ?
Il y a peut être une quinzaine d’année ou plus, c’était l’inverse, ce n’était pas indexé.
On a donc bien là un discours exactement contraire au faits. C’est aujourd’hui un modèle récurrent, ceux-là même qui se présentent comme les sauveurs avec leurs solutions toutes préparées qu’ils nous imposent sous couvert de bienveillance sont en fait les mêmes qui ont causé les problèmes. C’est typique des pervers psychopathes, ce n’est plus qu’eux qui dirigent aujourd’hui. Jamais ceux qui ont causé le problème peuvent être la solution à celui-ci, c’est antinomique.